[Fr] Chapitre 1: Mes premiers pas en Australie

Préambule :

Ainsi voilà, j’ai décidé de créer ce petit blog afin de vous tenir au courant de tout ce qui ce passe en Australie. Pour plus d’informations, je vous suggère de consulter la partie “About Me”. Avant toute chose, j’aimerais vous mettre en garde : de gros pavés sont en approche ! Du coup, si vous n’aimez pas lire, si vous n’en avez rien à foutre ou si vous voulez ma mort, je vous suggère de juste regarder l’album facebook, que je mettrai régulièrement à jour. C’est un peu les photos sans le texte quoi.

Toujours motivés pour lire ? 🙂

Ne cherchez pas de sens dans le titre du blog, ça fait juste référence à cet article wikipédia (fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_des_Emeus), que je trouvais marrant. C’était encore plus marrant à l’époque parce qu’un génie un fouteur de gueule avait inséré une interface de véritable conflit, du coup ça donnait ça :

guerredesémus

Avant l’échange

Alors, en premier lieu, il faut vraiment que je vous parle de ce que j’appellerai la période “pré-échange”. Beaucoup pensent qu’il m’a juste fallut demander “Australie s.v.p.” au Rotary et puis zou, avion. Mais non. Pour obtenir l’Australie, on a réellement du se dépêcher, mais alors là en vitesse v-v prime, pour rendre les dossiers le plus tôt possible. Sans l’aide de Mr Wery et d’autres étudiants en échange j’aurais été dans ce qu’on appelle plus communément le caca.

Mais on l’a fait ! Après une attente interminable (de novembre à avril) on a finalement eu des nouvelles officieuses de l’Australie… on a encore du attendre juin pour avoir les papiers officiels.

Ensuite il y a eu le visa… mon dieu le visa.. je vais pas en parler pour pas devenir vulgaire, du coup passons à la suite !

Derniers moments en Belgique

Avant de commencer, je tiens à tous vous remercier pour votre formidabilité (oui, j’aime les néologismes). J’éprouve une gratitude éternelle à l’égard de tous ceux qui ont rendu mon mois de juillet inoubliable. Vous êtes chiants, ça aurait été tellement plus simple de vous quitter, si vous aviez tous été désagréables… Merci pour les fantabuleux petits mots et cadeaux, je les garderai toute ma vie.

Vous aime putain

Vous aime putain

Le Super Joyeux Vol

Comment vous narrer à quel point le trajet fut abominable ? Déjà, les adieux, ça n’aide vraiment pas à se motiver pour faire 18h de vol. Non de Dieu, que c’est triste de devoir dire au revoir à sa famille.

Enfin bon, je me suis finalement retrouvé devant le “gate” de Dubai. Là, petite surprise, j’ai rencontré une étudiante en échange allemande du nom de Deanna. On était pas dans la même zone de l’avion, mais c’était plutôt réconfortant de savoir qu’il y avait une présence rotaryenne dans l’engin. Le premier vol fut juste… ennuyant. J’avais beau avoir un hublot, à partir du moment où y’a plus que des nuages… j’ai regardé un bout d’Harry Potter en anglais pour tuer le temps, ça allait co.

Les avions d'Emirates sont jolis la nuit.

Les avions d’Emirates sont jolis la nuit.

Après Dubai, le deuxième vol fut une horreur. On avait beau être quatre étudiants en échange dans l’appareil, j’étais seul dans ma zone et assis entre deux vieilles madames (dont une était sympa ceci-dit). Impossible de dormir correctement à cause du bruit et de la position. Du coup j’ai regardé Tarzan !… Mais sans le son parce que le casque d’Emirates ne marchait pas. Arrivé à Adelaide, je me suis fait prendre à Part par un contrôleur parce que j’avais mal remplis le “ticket d’entrée”. Ouais, il faut remplir un ticket dans l’avion pour entrer en territoire australien. Néanmoins, une fois qu’il a compris que j’étais du Rotary, il m’a laissé filer.

Étant donné que Port Lincoln se trouve trop loin d’Adélaide, j’ai dormis chez la chairwoman du district. C’est vraiment une femme sympa. On a été faire un tour du centre ville avant que la fatigue ne me submerge. Adelaide est très belle.

 Premier jour

Je dois avouer que mon premier jour d’échange ne fut pas le meilleur de ma vie. Pourtant ça commençait bien, il faisait beau à Adelaide, j’avais un hublot dans le petit avion et j’avais une délégation pour m’accueillir à Port Lincoln. Je me suis aussi rendu compte que ma maison était super belle.

July-August (18)

Premiers pas à Port Lincoln.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Port Lincoln

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mon palace

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Bill, mon papa d’accueil. Il connaît tout le monde et tout le monde le connaît ! Un gars en or.

Cependant, bien vite, le temps s’est dégradé et la fatigue m’a mis un kick en pleine poire. Le jet lag s’est manifesté rapidement. Mais je savais que si je me laissais dormir, ça ne ferait qu’empirer les choses. Bill, mon père d’accueil m’a emmené à son lieu de travail, m’a fait faire un tour dans le “Bush” (les étendues sauvages) et m’a fait rencontrer quelques personnes. Les Australiens sont super sympas, j’ai beau chercher je n’ai rencontré personne de vraiment désagréable… et je suis sûr que ce sera encore mieux quand je serai capable de comprendre ce qu’ils racontent !

Le Bush

Le Bush

En Australie ils n'ont quasi pas de passages pour piétons, juste des "trous" dans le trottoir. (Oui ça n'a rien à voir avec le reste je sais)

En Australie ils n’ont quasi pas de passages pour piétons, juste des “trous” dans le trottoir.

Je dédie ce paragraphe à la langue. Une fois arrivé là bas, je me suis vraiment demandé où donc étaient passés ces six années d’anglais à l’école. Il faut savoir que l’anglais australien est très spécial. Les gens parlent très vite, articulent peu et prononcent certains sons autrement que l’anglais “classique”. Par exemple, le “ay” se prononce “aï”. Du coup, difficile de distinguer le “day” du “die”, ils se prononcent tous les deux “daï”.

Ainsi, le temps, la fatigue, l’incompréhension ont créé en moi un sentiment de solitude. Ce qui m’a finalement amené à être “homesick”. Yep, le mal du pays m’a rapidement envahi, heureusement, ça s’est amélioré le lendemain !

Deuxième jour

Le deuxième jour s’est beaucoup mieux passé. Je crois que l’absence relative de fatigue y a joué un grand rôle. Pourtant on a pas fait grand chose, on a surtout visité la ville. Mais ça m’a permis de bouger, de rester occuper.

Ce ponton est ultra connu (si si je vous assure)

Ce ponton est un peu le centre touristique de la ville.

J’ai aussi été m’inscrire au St Joseph’s College. L’ambiance est vraiment différente en Australie. C’est littéralement le bordel dans certaines classes, mais ça reste un bordel sympa et respectueux. Les élèves ne semblent pas se fixer comme mission de pourrir la vie de leurs profs.

[Edit : si en fait.]

Le principal est cool et s’entend bien avec ses élèves. J’ai été un peu embarrassé quand il m’a présenté dans toutes les classes d’options, mais après tout, je devrai bien me présenter un jour ou l’autre ! Les élèves semblent accueillants, ce qui est déjà ça de gagné. J’ai aussi essayé l’uniforme, je posterai une photo un jour.. quand je le porte je suis le président du swag charisme.

Troisième jour

Samedi, on est parti faire une mini croisière dans la baie de Port Lincoln. C’était magique ! C’est la première fois que je passais autant de temps sur un bateau. J’ai vu mes premiers p(P)élicans et mes premiers dauphins. Après ça, on a fini de visiter la ville.

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAM_0142  (2)

Pas grand chose à dire de plus, ce fut vraiment une bonne journée !

Quatrième jour

Ce fut une journée en mer ! On est parti pêcher avec Bill. Ça n’a pas été très glorieux (six poissons en 5 heures) mais c’était amusant quand même. J’ai vu des “phoques” et des émeus (!), mais pas moyen de prendre en photos ces fourbes de dauphins !

SAMSUNG CAMERA PICTURESSAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURESSAMSUNG CAMERA PICTURES

Le temps devient plutôt agréable, et le mal du pays s’apaise peu à peu. Par contre CE ********* DE JET LAG DE SA ******* VEUT PAS SE BARRER ! Je suppose que ça passera aussi va.

Voilà voilà, ainsi se conclut la première entrée de ce blog. La prochaine parlera surtout de l’école. C’est la seule fois que je serai aussi précis sur les occupations quotidiennes, je pense. Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à envoyer un message personnel, ça fait toujours plaisir !

Je vous quitte sur ce chef d’oeuvre musical :

Advertisements

6 thoughts on “[Fr] Chapitre 1: Mes premiers pas en Australie

  1. Hi Augustin,
    Voilà un blog du tonnerre, vachement bien torché! Ton style caustique fait merveille!
    Dis donc, tu écris bien, même si je n’en doutais pas.;-)
    Je vois que tout se passe bien pour toi et que cette aventure démarre pied au plancher. Mange-là à pleines dents!
    Comment est la bouffe (ça m’intéresse de savoir d’autant que tu sais ce qui est bon)?
    Quid des kangourous?
    On te fait un gros bisou, mais Marion te fait encore un plus gros! Elle fait des gros gâtés au doudou de son Parrain ces derniers temps :-)))
    Uncle François

    Like

    • Salut Tonton, oui, il est vrai qu’après relecture, je me rends compte que le ton est fort ironique et caustique. Alors autant des fois ça fait mouche, autant parfois ça rend mes propos un peu négatifs hahaha.
      La nourriture est très bonne. Beaucoup de viande, de poisson et de trucs grillés mais aussi beaucoup de légumes !
      J’embrasse très fort Marion, remets aussi mon bonjour à Catherine et Louise, Lord Tywin !

      Like

  2. Quel plaisir de parcourir un tel blog, superbe réalisation mon fils, du grand art comme toujours…
    Poursuis de la sorte et porte-toi bien. A bientôt sur skype, j’oublie : mes compliments aux émeus et émeuses 🙂 Papa Ben

    Liked by 1 person

  3. Hello mon Augustin !
    C’est une chouette idée de réaliser ce blog. Celui de Mia m’a régalé ! J’ai tout lu de tes premières aventures. Most interesting, surtout que mon fils compte aller aux States l’an prochain. Je me permets de transférer ton blog aux copains du Rotary. On aime toujours bien de savoir ce que vous devenez.
    Allez, passe un beau séjour dans ton palace.

    Tonton Wérax

    Liked by 1 person

    • Bonjour monsieur. Oui, il n’y a pas de souci, je suis content de voir que le Rotary d’Ocquier est intéressé !
      J’espère que vous allez bien également et que la future génération d’étudiants en échange commence à se manifester ! Je vous souhaite un grand courage pour l’année, “pré échange” de votre fils, j’espère que tout va bien se passer pour vous tous.

      Augustin

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s